DAMALIRE          
"1918, le dernier acte" - Barrie Pitt
La librairie d'occasion spécialisée dans l'Histoire et ses personnages - 06/06/2020
     Accueil        
 Avertissement et RGPD 
     Partenariats     
     Contacts     

Consultez aussi nos: Ouvrages généraux sur les femmes

Ouvrages généraux sur les hommes

Ouvrages sur l'Histoire

Ouvrages sur des personnages contemporains

Ouvrages sur des personnages moins célèbres

Autres ouvrages

Régionalisme





Consultez le Blog Damalire

La librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre. Merci de votre compréhension.


Rechercher un ouvrage concernant un personnage:

Titre : ou Auteur : ou Editeur : ou Année : ou nom du personnage :

Rechercher un personnage pour en savoir plus (photo, biographie, musée ou exposition):

son nom : son époque : son pays : sa spécificité
ou par son lien avec un grand personnage
Un livre à decouvrir sur http://www.damalire.com

Commander
(Ref: 4760)
"1918, le dernier acte"
Barrie Pitt
Presses de la Cité - Paris 1963
Reliure cartonnée - Jaquette - 24 pages de photographies en N&B - Cartes - Traduit de l'anglais par R. Jouan
Dim : "21,5 x 13,7" cm - 348 pages
Bon état
Coins de jaquette usés
Prix : 15.00 €

Frais de port France Métropolitaine (Lettre verte ou colissimo) : 8.00 €

Frais de port Europe & Afrique du Nord (Tarif économique Livres et Brochures): 3.10 €

Frais de port Reste du Monde hors DOM-TOM (Tarif économique Livres et Brochures) : 4.98 €

Quatrième de couverture : Le soir de la saint Sylvestre 1917, un groupe de jeunes officiers se trouvaient dans un camp dominant Ypres. La neige couvrait le sol, cachant les épaves de la guerre. Pourtant l’un des jeunes officiers le poète Edmund Blunden, devait écrire : »la seule réponse était la ligne de lumière qui coupait les Flandres comme à la saint Sylvestre de l’année précédente. Tous avouaient que 1917 avait été une mauvaise année et que 1918 ne s’annonçait pas mieux. » Pourtant 1918 devait voir la fin de la guerre qui, dans ses trois dernières années, avait énervé les âmes de ces nations qui l’avait si témérairement commencée.

L’Europe était lasse, fatiguée jusqu’au tréfonds de la guerre et du massacre. Mais outre Atlantique, les Etats-Unis avaient abandonné leur isolement et rejoint les Alliés. Les Empires centraux relevèrent le défi : leurs armées renforcées de troupes venues de Russie, ils tentèrent de terminer la guerre avant qu’une jeune nation riche en hommes et en équipement puisse lancer sa lourde force sur les champs de bataille dévastés de France. Pour les Alliés, en revanche, il s’agissait de tenir jusqu’à l’arrivée de l’aide américaine.

Le drame fut joué sur plusieurs scènes. Dans les cercles gouvernementaux à Londres, Berlin, Paris, Washington ; au quartier général de Ludendorff, architecte de la dernière offensive allemande ; entre les commandants alliés, Haig, Pétain et Pershing, intriguant dans une difficile unité sous le commandement suprême de Foch.

Mais l’action principale de 1918, le dernier acte a lieu inévitablement sur une seule scène : le front de l’ouest qui s’ouvre comme un gigantesque vampire de la Suisse à la mer du Nord, suçant le sang de toute une génération.

Les récits de Barrie Pitt des sauvages combats qui firent rage sur le front de l’Ouest, ses analyses de la politique des Etats en guerre et ses études des hommes qui les conduisirent au cours de la dernière année de guerre font de son livre, a dit le capitaine Liddell Hart, « un des meilleurs livres récents sur la grande Guerre ».

 

 

© DAMALIRE 2020 - Reproduction Interdite - Siret 493 220 313 00032 / RCS de Paris
Conditions générales de vente - Nous Contacter par Email - Liste de tous les ouvrages Damalire