DAMALIRE          
La Liberté guidait leurs pas Tome 1: Les Bleuets de Picardie - Pierre Miquel
La librairie spécialisée dans l'Histoire et ses personnages - 15/06/2019
     Accueil        
 Avertissement et RGPD 
     Partenariats     
     Contacts     

Consultez aussi nos: Ouvrages généraux sur les femmes

Ouvrages généraux sur les hommes

Ouvrages sur l'Histoire

Ouvrages sur des personnages contemporains

Ouvrages sur des personnages moins célèbres

Autres ouvrages

Régionalisme





Consultez le Blog Damalire

!!!...La librairie est fermée pour la saison d'été. Merci d'attendre l'automne avant de passer vos commandes. A bientôt...!!!

Rechercher un ouvrage concernant un personnage:
Titre : ou Auteur : ou Editeur : ou Année : ou nom du personnage :
Rechercher un personnage pour en savoir plus (photo, biographie, musée ou exposition):
son nom : son époque : son pays : sa spécificité
ou par son lien avec un grand personnage
Un livre à decouvrir sur http://www.damalire.com

Commander
(Ref: 7416)
La Liberté guidait leurs pas Tome 1: Les Bleuets de Picardie
Pierre Miquel
Fayard - Paris 2005
Broché - Cartes
ISBN : 2213623341 -Dim : "23,4 x 15,3" cm - 430 pages
Très bon état
Prix : 10.00 €

Frais de port France Métropolitaine (Lettre verte ou colissimo) : 7.34 €

Frais de port Europe & Afrique du Nord (Tarif économique Livres et Brochures): 2.90 €

Frais de port Reste du Monde hors DOM-TOM (Tarif économique Livres et Brochures) : 4.65 €

Quatrième de couverture : Mars 1918. Dans le Soissonnais, les rescapés du régiment de Coulommiers s'estiment chanceux : ils ont survécu à 1a boucherie de la Somme, au massacre du Chemin des Dames aux mutineries réprimées dans le sang. Aguerris par trois ans de combats, rompus aux violences du sort, ils sont pourtant loin d'imaginer l'enfer qui les attend ! Ludendorff s'apprête attaquer. Décidé coûte que coûte à percer la ligne franco-britannique, à rejeter les alliés vers les ports, et à prend Amiens, ultime bastion avant Paris, ce n'est pas moins de trois armées, rapatriées de Russie, que le général allemand déployer sur les plateaux de Picardie.

Inconsciente de la tourmente qui couve à quelques kilomètres au Nord, et malgré les premières frappes de la gros Bertha, la capitale vit dans une atmosphère de liesse désespérée. On tape le carton dans les caves, on swingue dans les boites, on gueuletonne aux meilleures tables.

Mais les Parisiens se réveillent en apprenant que, pour sauver la ville lumière les poilus livrent la plus meurtrière des batailles entre Noyon, Montdidier et Amiens. Dans une canonnade où deux cent mille obus sont tirés à l'heure, six cent mille Allemands ont déferlé sur les soldats de l'Entente. Alors que les troupes anglaises battent en retraite, que le QG de Pétain est encerclé, que les villes noyées sous les bombes passent d'un camp à l'autre, alors que l'issue de la guerre se rejoue à chaque instant, seuls les hommes du régiment de Coulommiers tiennent leurs positions. Sans le savoir, ils sont déjà l'honneur de l'armée française : le 5 avril, Ludendorff arrête son attaque en Picardie.

A l'heure des bilans et du deuil, qu'en est-il des braves du régiment de Coulommiers ? Suzon la postière reverra-t-elle Jacques, son promis, ébéniste du faubourg Saint-Antoine ? Reverra-t-elle son frère, Jules, cultivateur d'Aulnoy, l'as des missions spéciales ? Anatole, l'anarchiste, versé dans une compagnie disciplinaire et tenu pour disparu, s'en sortira-t-il vivant ?

Outre le récit panoramique de cette bataille de Picardie menée au rythme haletant des armées en déroute, l'historien dévoile l'envers du décor - Saint-Nazaire envahie par trois mille purs-sangs mustangs rendus fous après la traversée de l'Atlantique, les bas-fonds des Halles où la police traque les pacifistes, les Grands Boulevards où les aviateurs de chez Renault se livrent à d'étranges rodéos automobiles. Mais, à la fin, c'est aux derniers sacrifiés de la débâcle mondiale que Pierre Miquel rend hommage, à ces enfants-soldats disparus par milliers, ou pire : mutilés, trépanés, gazés, défigurés, à toutes ces gueules cassées qui, la veille encore, étaient des bleuets de vingt ans...

 

 

© DAMALIRE 2019 - Reproduction Interdite - Siret 493 220 313 00016 / RCS de Paris
Conditions générales de vente - Nous Contacter par Email - Liste de tous les ouvrages Damalire