DAMALIRE          
Violette Nozière - Jean-Marie Fitère
La librairie spécialisée dans l'Histoire et ses personnages - 21/03/2019
     Accueil        
 Avertissement et RGPD 
     Partenariats     
     Contacts     

Consultez aussi nos: Ouvrages généraux sur les femmes

Ouvrages généraux sur les hommes

Ouvrages sur l'Histoire

Ouvrages sur des personnages contemporains

Ouvrages sur des personnages moins célèbres

Autres ouvrages

Régionalisme





Consultez le Blog Damalire

!!!...Pour cause de déménagement, la librairie est fermée jusqu'au 1er mai 2019. Merci d'attendre cette date pour passer vos commandes. A bientôt...!!!

Rechercher un ouvrage concernant un personnage:
Titre : ou Auteur : ou Editeur : ou Année : ou nom du personnage :
Rechercher un personnage pour en savoir plus (photo, biographie, musée ou exposition):
son nom : son époque : son pays : sa spécificité
ou par son lien avec un grand personnage
Un livre à decouvrir sur http://www.damalire.com

Commander
(Ref: 4554)
Violette Nozière
Jean-Marie Fitère
France Loisirs - Paris 1978
Reliure cartonnée - Jaquette
ISBN : 2724203364 -Dim : "21 x 13,7" cm - 219 pages
Très bon état
Prix : 8.00 €

Frais de port France Métropolitaine (Lettre verte ou colissimo) : 5.58 €

Frais de port Europe & Afrique du Nord (Tarif économique Livres et Brochures): 1.65 €

Frais de port Reste du Monde hors DOM-TOM (Tarif économique Livres et Brochures) : 2.55 €

Résumé : Empoisonnement, parricide, inceste : Tels sont les éléments apparents et controversés d’une affaire judiciaire hors-série et hors du temps. Le crime commis en 1933 par Violette Nozière est sans âge. Il trouve ses motivations indirectes dans le malaise d’une jeunesse face à une société en crise, plus précisément dans une inadaptation au milieu familial.

C’est pour y échapper que la parricide de dix-huit ans, « pervertie d’occasion », a perpétré un forfait sans excuse aux yeux de la justice.

« Le crime de Violette Nozière, s’était écrié l’avocat général aux Assises est de ceux qui écartent de la pensée et du cœur la moindre pitié et la moindre indulgence. » Et pourtant…

La condamnée à mort est graciée une première fois par le Président de la république Albert Lebrun ; en 1942, le Maréchal Pétain, chef de l’Etat français, ramène à douze ans la peine des travaux forcés à perpétuité ; en 1945, le Général de Gaulle, chef du Gouvernement provisoire, annule une interdiction de séjour de vingt ans. Enfin, en 1963, la Cour de Rouen prononce la réhabilitation de Violette Nozière : fait unique dans l’histoire de la justice française, s’agissant d’un condamné à mort pour crime de droit commun.

Pour saisir le sens de ces mesures si éloignées des réquisitions de l’accusateur, il faut se pencher sur cette affaire qui a occupé la justice pendant trente ans, passionné l’opinion, inspiré des poètes comme Eluard et Breton, des peintres comme Ernst, Magritte, Giacometti.

Voici Violette Nozière. Ses amours, ses crimes, son expiation et son rachat : sa fin.

Autant que l’évocation d’un sombre drame encore entouré de mystères, ces pages sont le roman d’une vie, un roman d’un réalisme cruel, éclairé par de fulgurantes lueurs de pureté et de tendresse.

 

 

 

© DAMALIRE 2019 - Reproduction Interdite - Siret 493 220 313 00016 / RCS de Paris
Conditions générales de vente - Nous Contacter par Email - Liste de tous les ouvrages Damalire